Search
en-USfr-CA
20 septembre 2019

Accueil - Actualité

L'Association canadienne française de Regina est le point focal de l'activité francophone à Regina.

  

Nouvelles de l'ACFR

L’histoire ouvre ses portes à Gravelbourg

2e édition de la Journée du patrimoine de Gravelbourg

GRAVELBOURG - Le 9 août dernier, les sites historiques de Gravelbourg ont ouvert leurs portes à l’occasion de la journée du patrimoine de la ville. Lors de cette 2e édition, il était possible de visiter le Musée de Gravelbourg, le théâtre, l’élévateur à grain, le salon du barbier, le couvent Jésus-Marie ainsi que la co-cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption.

La journée du patrimoine est une initiative du musée de Gravelbourg. « Le but est d'encourager les gens de la communauté à revisiter leur patrimoine », explique Isabelle Blanchard, l'agente de développement économique de la municipalité.

D’après la responsable, l’événement a été un franc succès : « L’année dernière, il y avait surtout des gens locaux qui participaient, mais cette année il y avait des gens qui sont venus de l’extérieur comme de Saskatoon et Régina. Cela a de bonnes retombées pour l’économie du village, en plus de favoriser une atmosphère festive. » Les chiffres exacts de ces retombées ne sont toutefois pas connus pour l’instant.

Un héritage francophone

Le village de Gravelbourg est empreint d’un véritable héritage francophone. Au travers de l’architecture de ses bâtiments, par sa culture et par les gens qui y vivent, le village offre aux visiteurs une touche d’Europe dans les Prairies.

D’ailleurs, la culture, le patrimoine, la spiritualité et l’architecture forment les quatre piliers de Gravelbourg. Cette communauté fondée par des Canadiens-Français au début du XXe siècle regroupe aujourd’hui une diversité de cultures issues des quatre coins du monde.

Parmi les gens de la communauté, on retrouve Brandy White, 21 ans, qui travaille au musée pendant l’été. Celle qui a étudié en français au Collège Mathieu est fière de son village. « J’ai réalisé en graduant que le fait d’être bilingue m’ouvrirait plein de portes dans le futur. Au début, je ne croyais pas mes enseignants, mais aujourd’hui je suis contente de pouvoir parler français dans mon village. »

Les visites du musée se font dans les deux langues officielles. En soirée, un barbecue sous forme de collecte de fonds a eu lieu au village. La somme récoltée servira à l'entretien de diverses activités et à l'entretien du musée.

Une histoire qui s’égraine…

L’un des deux élévateurs de Gravelbourg s’est trouvé une vocation touristique depuis quelques années déjà. Inutilisé et en mauvais état depuis 2003, il était menacé de démolition à l’époque. Il a été érigé en 1915 et a survécu grâce à la mobilisation du comité du musée de Gravelbourg.

André Lorrain, qui a travaillé de nombreuses années dans les élévateurs de grain, se réjouit que son village ait su préserver l’un de ces rares bâtiments. « Autrefois, il y en avait neuf dans le village ; il n’en reste que deux. Et même dans toute la province, c’est rare de nos jours d’en trouver qui sont encore debout. Quand on pense qu’autrefois il y en avait des milliers… », évoque-t-il.

L’homme qui avait quitté le village depuis une vingtaine d’années et de retour depuis peu ajoute : « Ce bâtiment, c’est notre histoire. Autrefois, l’économie du village était basée sur trois principaux domaines d’activité : les grains, l’éducation et l’hôpital. »

Préserver les bâtiments

L’élévateur à grain n’est pas le seul à avoir été menacé de démolition dans le village.  L’avenir du couvent Jésus-Marie, aussi accessible au public lors de cette journée, est incertain. L’édifice qui abrite des centaines d’années de souvenirs n’a plus de vocation depuis 2016. Isabelle Blanchard se veut toutefois rassurante face à la situation : « Il y a présentement des projets de logements pour les personnes âgées. Ce projet préserverait l’architecture du couvent. »

L’évènement sera de retour pour une 3e édition l’année prochaine. La municipalité désire  cependant offrir davantage d’activités pour les enfants et espère ainsi attirer les familles.

Imprimer
573 Noter cet article:
Pas de note

Theme picker

L'ACFR sur Facebook

Association canadienne-française de Regina

100 - 3850, rue Hillsdale
Regina (Saskatchewan)
S4S 7J5
Téléphone: (306) 545-4533

206-1440, 9ème avenue Nord
Regina, Saskatchewan,

Téléphones :
306-566-6020
306-566-6023

Courriel: direction.acfr@gmail.com
Le Portail fransaskois - La communauté branchée
Copyright 2019 Coopérative des publications fransaskoises Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité
Back To Top