Search
en-USfr-CA
3 avril 2020

Accueil - Actualité

L'Association canadienne française de Regina est le point focal de l'activité francophone à Regina.

  

Nouvelles de l'ACFR

Mélissa Salé (L’Express)
/ Catégories: Société, Histoire

Champlain : personnage clé de la Nouvelle-France… oublié des Français!

Samuel de Champlain

Samuel de Champlain

Samuel de Champlain serait né à Brouage entre 1567 et 1574 ; il est baptisé le 13 août 1574 à La Rochelle. Il décède à Québec le 25 décembre 1635. Champlain est tout à la fois un navigateur, un cartographe, un soldat, un explorateur, un géographe, un commandant et un chroniqueur français.

L’EXPRESS (Ontario) – Connaissez-vous le fondateur de la ville de Québec et de la Nouvelle-France au début du 17e siècle : Samuel de Champlain? Chez nous, la réponse est plus souvent oui. Champlain est un héros, l’un des personnages les plus illustres de l’histoire du Canada. En France, la réponse est non. Champlain y est plutôt un illustre inconnu.

Originaire de Brouage, ancienne commune du Sud-Ouest de la France près de l’Atlantique, Samuel de Champlain fut militaire, navigateur, cartographe, ethnologue, illustrateur, écrivain… et gouverneur d’un immense territoire.

Aucun sondage ne le démontre, mais ça se vérifie de façon anecdotique : la plupart des Français ignorent qui est Champlain.

Ce que nous confirme Éric Thierry, professeur français spécialisé dans l’histoire de l’Amérique du Nord et de la Nouvelle-France.

«Je travaille sur Champlain, mais quand j’en parle à mes collègues, il y en a beaucoup qui ne connaissent pas du tout. En France, il est vraiment inconnu, mis à part dans la région d’où il est originaire.»

Pour comprendre pourquoi Samuel de Champlain est si peu connu des Français, quatre historiens nous ont apporté des éléments de réponse : Jérôme Grondeux, doyen du Groupe Histoire et Géographie de l’Inspection générale de l’Éducation nationale française; Geoffrey Grill, professeur d’histoire géographie au Lycée français de Toronto; David Hackett Fischer, professeur d’histoire et auteur américain de l’essai Le rêve de Champlain; et Éric Thierry.

Perte de la Nouvelle-France

Pour Éric Thierry et David Hackett Fisher, la perte de la Nouvelle-France en 1760 par les colonisateurs français au profit des Britanniques pourrait être une première réponse à notre question.

«C’est une colonie que la France a perdue, et après les liens se sont beaucoup distendus», affirme Éric Thierry.

Surtout, les Français auraient davantage tendance à se souvenir de leur deuxième empire colonial que de leur premier.

«Champlain appartient au premier empire colonial français, qui a existé avant la Révolution. Ensuite il y en a eu un deuxième, sous la République, à partir du 19e siècle, en particulier en Afrique et en Indochine. C’est surtout ce deuxième empire colonial qui a marqué les Français.»

Enfin, Éric Thierry fait remarquer que «la figure du colonisateur est une figure qui reste encore décriée en France. Il y a eu des livres sur Champlain, des biographies de Champlain au 20e siècle, mais après la Seconde Guerre mondiale, ça disparait complètement».

Absent des programmes scolaires

Une autre hypothèse, qui est peut-être liée à la première : Samuel de Champlain ne fait pas partie des programmes et manuels scolaires français, favorisant ainsi son oubli dans la mémoire collective.

«L’histoire de la Nouvelle-France est passée complètement sous silence. En France, quand les élèves étudient la colonisation, ils étudient le deuxième empire colonial, mais jamais le premier», souligne Éric Thierry.

Jérôme Grondeux explique cette absence des manuels scolaires par le fait que «les programmes ne descendent qu’épisodiquement à un niveau de précision biographique.»

Toutefois, «les enseignants choisissent des exemples de parcours individuels pour illustrer les évolutions historiques. S’il n’est pas explicitement mentionné dans les programmes, Champlain peut ainsi trouver place dans les cours d’histoire.»

Lire l’article dans son intégralité sur le site de L’Express

Carte de la Nouvelle-France dessinée par Samuel de Champlain

Imprimer
684 Noter cet article:
Pas de note

Theme picker

L'ACFR sur Facebook

Association canadienne-française de Regina

100 - 3850, rue Hillsdale
Regina (Saskatchewan)
S4S 7J5
Téléphone: (306) 545-4533

206-1440, 9ème avenue Nord
Regina, Saskatchewan,

Téléphones :
306-566-6020
306-566-6023

Courriel: direction.acfr@gmail.com
Le Portail fransaskois - La communauté branchée
Copyright 2020 Coopérative des publications fransaskoises Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité
Back To Top