en-USfr-CA
Search
Search

Nouvelles de l'ACFR

L'Eau vive
/ Catégories: Communautaire, Regina, Nécrologie

Bernard Wilhelm, 1929-2016

Regards sur un homme qui a laissé sa marque dans la communauté fransaskoise

Bernard Wilhelm lors d’une dégustation de vin, l'une des nombreuses activités culturelles qu'il a organisées au Centre d’études bilingues de l’Université de Regina

Bernard Wilhelm lors d’une dégustation de vin, l'une des nombreuses activités culturelles qu'il a organisées au Centre d’études bilingues de l’Université de Regina

Photo: Archives de l'Eau vive
Le Fransaskois Bernard Wilhelm est décédé le 5 novembre 2016 à la William Albert House à l'âge de 89 ans. Originaire de Suisse, il s’est établi à Regina en 1967 pour enseigner la littérature à l’Université de la Saskatchewan à Regina. Il a joué un rôle de premier plan dans la création du Centre d'études bilingues de l'Université de Regina. Pendant des années il a fait du Centre un véritable foyer d’activités culturelles. Au fil des ans, le Centre d’études bilingues est devenu l’Institut de formation linguistique puis la Cité universitaire francophone.

Il a été un pionnier de la formation à distance à l’Université de Regina. Soucieux d’établir des ponts entre les communautés de langues officielles, il a inspiré toute une génération d’anglophones d’ici à étudier le français et les francophones de partout dans le monde à venir apprendre l’anglais tout en découvrant l’Ouest canadien.

Une cérémonie commémorative a eu lieu à la Paroisse Saint-Jean-Baptiste de Regina le 19 novembre. La famille invite les gens à faire des dons à la William Albert House de Regina.

Si vous désirez contribuez votre témoignage sur Bernard Wilhelm ou nous faire parvenir des photos, écrivez-nous à redaction@leau-vive.ca et nous incluerons votre texte dans cette page.


Comité directeur de l'Association France Canada de Régina en 1983

Comité directeur de l'Association France Canada de Régina en 1983

De gauche à droite: Mme Délia Rummens, M. Michael Jackson, Mme Françoise Stoppa, M. Gilbert Troutet, [président par intérim) et M. Bernard Wilhelm.
Photo: Archives de l'Eau vive
Cher Bernard,

 

Avec votre départ, c’est une page qui se tourne et un chapitre qui s’achève. Mon épouse, Lieve, et mes enfants, Gaëtan et Yann, se joignent à moi pour vous remercier de ce que vous avez été pour nous. D’abord, votre accueil lors de notre arrivée à Regina, en 1976. Avec Rita, vous nous avez pris sous votre aile et vous êtes devenus en quelque sorte les grands-parents de nos enfants.  Nous gardons, par exemple, le merveilleux souvenir des Noëls passés avec votre famille, qui remplaçait ainsi la nôtre.

Même si d’autres l’auront fait sans doute, permettez-moi de souligner, parmi vos réalisations et vos engagements : la création du Centre d’études bilingues à l’Université de Regina, votre contribution à l’Agence de coopération culturelle et technique (devenue l’Organisation internationale de la francophonie), vos reportages à Radio-Canada international, le projet Saskébec, l’Association France-Canada (dont vous avez été président national), les premières années de Mosaïc, les Éditions de la Nouvelle plume, vos écrits et vos nombreuses publications…  J’en passe et j’en oublie. Vous avez été un infatigable bâtisseur.

Pour ma part, j’admirais votre intelligence, votre vaste culture, votre talent d’écrivain, votre audace et votre esprit d’entreprise, votre sens de l’amitié et de la famille. Comme beaucoup, j’appréciais aussi votre humour et votre agréable compagnie.

Votre étoile vous a conduit un jour dans la prairie saskatchewannaise, que vous avez parcourue et célébrée, de Wynyard à Zenon Park, de Montmartre à Gravelbourg… Nous vous devons de très belles pages à ce sujet. C’est là que vous avez choisi de faire votre vie et d’écouler vos années de retraite, restant actif, informé, attentif et attentionné. Dans votre dernière lettre, datée du 20 octobre, vous m’encouragiez encore : « Gilbert, continue à publier ta musique, le monde en a besoin ». En fait, le monde aurait encore besoin de vous. 

Cher Bernard, au revoir et merci. Nous ne vous oublierons jamais.

Gilbert Troutet
Gatineau


Bernard Wilhelm

Bernard Wilhelm

Photo: Archives de l'Eau vive
Merci  à Bernard Wilhelm pour sa contribution aux Éditions de la nouvelle plume

Monsieur Wilhelm a passé cinq ans en tant que président des Éditions de la nouvelle plume où j'ai eu le plaisir de siéger à ses côtés sur le conseil d'administration. Il y est arrivé, selon mes souvenirs, au moment où les Éditions Louis Riel, la seule maison d’édition francophone à l’Ouest du Manitoba, avait changé de nom pour devenir les Éditions de la nouvelle plume.  Elle avait précisé son positionnement et sa planification stratégique mais avait peu ou pas publié. Bernard Wilhelm allait remédier à cette lacune! Coup sur coup furent publiés plusieurs livres, entre autres, une anthologie d'auteurs de l'Ouest, l’histoire des 50 ans de la radio française en Saskatchewan, un recueil d’histoires d’aînés fransaskois et Des nouvelles sous le soleil. 

Sous son ferme leadership empreint de convivialité, les réunions se passaient en soirée chez lui suivant un scénario immuable: à un moment précis de la réunion, il appelait sa précieuse et fidèle collaboratrice Rita pour prépare le café et lorsque celui-ci était prêt, la réunion finissait et nous dégustions avec délice la tarte, ou le Kouign aman ou autre gâterie que Rita nous avait cuisiné. En décembre, il ne fallait pas non plus manquer le souper de l’équipe qui est devenu depuis une tradition importante pour le groupe !

Cher Bernard, vous me manquerez …longtemps!

Françoise Sigur-Cloutier
Regina


La Cité universitaire rend hommage au Dr. Bernard Wilhelm

La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina souhaite présenter ses hommages à Dr. Bernard Wilhelm et les partager auprès de la communauté francophone de la Saskatchewan. Dr. Wilhelm est décédé le samedi 5 novembre 2016 à l’âge de 89 ans.

Ce fervent défenseur de la francophonie a oeuvré avec passion à la création puis au développement du département de français de l’Université dès 1967, et ce, jusqu'à son départ en retraite en juin 1994. Il a fait vibrer l’Université au son de la francophonie et de ses cultures pendant de longues années, inspirant les jeunes anglophones à apprendre le français, et promouvant sans relâche la Saskatchewan auprès des autres pays et provinces francophones. La Cité lui est éternellement reconnaissante pour le travail qu’il a accompli.

Le drapeau de l’Université a été mis en berne le vendredi 18 novembre en son hommage.

Cité universitaire francophone
Regina


Lorsque j'étais a l'université je voulais quitter ce domaine. Grâce au Dr.  Bernard Wilhelm, qui m'a donné un job comme directeur des activités sociales au Centre  d'études bilingues à l'université. J'ai continué mes études et j'ai eu une carrière formidable. Merci Bernard et merci de m'avoir donné l'occasion de vous remercier en personne il y a un an.

Alain Clermond
Penticton

Imprimer
1779 Noter cet article:
Pas de note

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

L'ACFR sur Facebook

Association canadienne-française de Regina

100 - 3850, rue Hillsdale
Regina (Saskatchewan)
S4S 7J5
Téléphone: (306) 545-4533

206-1440, 9ème avenue Nord
Regina, Saskatchewan,

Téléphones :
306-566-6020
306-566-6023

Courriel: direction.acfr@gmail.com
Le Portail fransaskois - La communauté branchée
Copyright 2017 Coopérative des publications fransaskoises Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité