Search
Search
en-USfr-CA

  

Nouvelles de l'ACFR

Jean-Pierre Picard

The Trial of Louis Riel : un demi-siècle sur les planches

50e anniversaire de The Trial of Louis Riel

50e anniversaire de The Trial of Louis Riel

L'équipe et la distribution de l'édition “50e anniversaire” de la pièce The Trial of Louis Riel.

REGINA - Le 14 octobre, l’hôtel DoubleTree de Regina accueillait un symposium organisé dans le cadre du 50e anniversaire de la production The Trial of Louis Riel. Une demi-douzaine de conférenciers ont présenté diverses perspectives de l’histoire des Métis.

Parmi ceux-ci on retrouvait des auteurs, un juge, des Métis et universitaires tous animés par la même passion : le rôle de Louis Riel dans l’histoire canadienne et des Métis. James Daschuk, auteur de Clearing the Plains, a rappelé que les Métis et les Premières Nations ont été acculés à la famine pour les amener à signer les di-vers traités. Le juge à la retraite David Orr, auteur de Encountering Riel, a puisé dans son vécu de magistrat auprès des Premières Nations pour relater diverses anecdotes témoignant des difficultés auxquelles doi-vent faire face les jeunes autochtones et Métis.

Au cours du banquet le samedi soir, diverses personnalités ont pris la parole dont le ministre fédéral Ralph Goodale et la lieutenante gouverneure de la Saskatchewan Vaughn Solomon Scho-field. M. Goodale a rappelé que l’un des thèmes de Canada 150 est la réconciliation avec les peuples autochtones. « Un aspect important de la réconciliation est la connaissance et la compréhension de notre histoire. Depuis 50 ans, la pièce The Trial of Louis Riel a contribué à mieux faire connaître l’histoire du peuple Métis et a nourri des discussions franches sur le sujet. »

Le dimanche après-midi, c’était la représentation anniversaire de la pièce The Trial of Louis Riel. Pour l’occasion, de nombreux acteurs qui ont participé à la production au fil des ans ont été réunis. Le jury était principalement composé d’acteurs ayant incarné Louis Riel par les années passées : Steve Arsenych, Ron Jooristy, Bob Medak et Alain Clermont. On retrouvait également des membres de la communauté fransaskoise : Laurier Gareau (avocat de la défense F. X. Lemieux), Roger Gauthier (le psychiatre Dr François Roy) et Jean-Pierre Picard (le père André).

Cette pièce est le drame historique qui aura joué le plus longtemps en Amérique du Nord. Écrite par John Coulter en 1967, elle nous plonge au coeur d’un des épisodes les plus célèbres dans les annales de la justice canadienne : le procès pour trahison de Louis Riel. L’œuvre théâtrale repose sur les véritables transcriptions de ce procès.

Si Riel avait été présent à ce symposium, il aurait sans doute été habité par des sentiments ambivalents. D’un côté, il aurait été honoré de voir que son combat n’est pas tombé dans l’oubli et qu’il occupe une place importante dans notre histoire. Par contre, il aurait sûrement ressenti une certaine tristesse de constater qu’un évènement qui lui est consacré se déroulait uniquement en anglais, à l’instar de son procès.

 

Imprimer
483 Noter cet article:
Pas de note

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

L'ACFR sur Facebook

Association canadienne-française de Regina

100 - 3850, rue Hillsdale
Regina (Saskatchewan)
S4S 7J5
Téléphone: (306) 545-4533

206-1440, 9ème avenue Nord
Regina, Saskatchewan,

Téléphones :
306-566-6020
306-566-6023

Courriel: direction.acfr@gmail.com
Le Portail fransaskois - La communauté branchée
Copyright 2017 Coopérative des publications fransaskoises Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité